La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf

« Demain, j’arrête le chocolat… j’arrête le tabac, je ralenti sur le mojito. Cette année je me mets au sport, oui mais comment ? Et comment vraiment ? Je commence un travail sur mes émotions… Je gère mon temps… J’apprends à dire non… Je fais de la sophrologie… du yoga. En somme, je vais faire “ce qu’il faut”… ».
Comment réussir à tenir ses résolutions quand on sait que, généralement, elles ne durent pas ? A quelques jours de chaque nouvelle année, la période d’introspection, de remise en question, de réflexion sur une nécessaire (ou pas) stratégie de changement s’opère. La parenthèse de l’injonction « prendre de bonnes résolutions » s’ouvre.

Quand on veut, on peut ?

C’est une phrase censée nous motiver. Mais n’est-ce pas plus une injonction à faire toujours plus d’efforts quitte à nous perdre dans une société de la performance ? Je découvre que je peux être libre en m’éprouvant obligé(e). « Tu dois donc tu peux » écrit Kant. La liberté est ce qu’exige d’admettre la raison qui donne ses règles à l’action. Elle est un postulat de la raison pratique. Autrement dit, vive la puissance de la volonté, vive la méritocratie ! Et si vous n’êtes pas capables, tant pis pour vous. Kant écrit aussi « on mesure l’intelligence d’un individu à la quantité d’incertitudes qu’il est capable de supporter ». Loin de tout volontarisme forcé, il existe tout de même une zone à partir de laquelle nous pouvons faire et espérer… Déjà accepter de « lâcher-prise » et de se libérer de ce qui nous pèse. Voilà déjà une excellente résolution. Pour « lâcher-prise » il faut admettre que nous tenons à quelque chose. Pour autant, lorsque nous allons mal, nous ne devons pas chercher à nous rajouter des efforts pour aller mieux, à s’imposer des « méthodes ». Nous pouvons bien tenter de tout changer dans notre vie, cela ne la modifiera pas dans ce qu’elle est en profondeur. Pourquoi chercher à nous métamorphoser ? Pourquoi ne pas être ce que nous sommes réellement ? Plutôt que de changer de vie, nous aspirons ou devrions aspirer en fait à se retrouver soi-même, dans notre authenticité. Quel que soit notre choix dans les situations de la vie, ce qui est important, c’est avant tout de respecter notre nature profonde.

Si faire du sport nous permet de se sentir bien, tant mieux ! On ne le dira jamais assez : l’activité physique, c’est bon pour la santé. Alors qu’il reste pour beaucoup, synonyme de corvée, le sport est un moyen simple de rester en bonne santé morale et physique. Les efforts à fournir paraissent bien minces, au vu des bienfaits qu’il procure. Cependant, s’il s’agit de répondre à un diktat, de la minceur, du « faire comme tout le monde », de se donner « bonne conscience », pas la peine d’aller s’épuiser en courant dans le parc des Buttes-Chaumont. Trouver le bonheur aux Buttes-Chaumont peut être une excellente résolution ! La destination du soleil et de la chaleur toute l’année c’est le Rosa Bonheur ! Si s’égayer ne vous fait pas peur, oubliez la morosité ! pas de doute pour bien démarrer l’année, allez sentir la Camargue ! Le Rosa organise une soirée Nouvel An Clubbing le 31, mais là c’est complet 🙂

 

  • Parc des Buttes-Chaumont – 1, rue Botzaris ou Place Armand Carrel – Métro Botzaris (ligne 7bis) ou Laumière (ligne 5)
  • Rosa Bonheur – Parc des Buttes Chaumont 2, allée de la Cascade 75019 Paris – M°Botzaris (Ligne 7 Bis) ou M° Jourdain
    (ligne 11) + 10 mn à pied

NB : Titre emprunté 🙂 Poème: La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf, Jean de LA FONTAINE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s